Atelier Jujitsu sémantique open bidouille camp

Atelier de Jujitsu sémantique à l’OBC

Nous présentons le résultat d’un atelier que nous avons animé lors de la deuxième édition de l’Open Bidouille Camp, au Fac Lab de Genevilliers. Nous l’avions présenté ainsi:

Le thème : la bataille idéologique autour de la propriété intellectuelle.
La forme : plusieurs équipes défendront des points de vue et des intérêts différents quant à la propriété intellectuelle. Elles organiseront leurs discours puis les confronteront.
Le but du jeu : détourner de son usage classique le concept d’un des “adversaires”, et se l’approprier.
L’objectif : allier bidouille rhétorique à une réflexion sur le sens des concepts.

Nous leur avons ensuite donné le scénario.

Scénario

 Devant la crise républicaine de la représentation, devant le déficit de crédibilité de nos élites politiques, le gouvernement Hollande fait une proposition qui, pour la première fois, est à la hauteur de son slogan de campagne, le changement, c’est maintenant.

 Lors de la campagne présidentielle, le camp Hollande avait promis l’abrogation de la loi Hadopi.

Le débat public est dans l’impasse : les arguments des partisans et des opposants à la loi sont connus depuis longtemps, mais ils ne parviennent pas à faire bouger les lignes et à convaincre au-delà de leur camp – c’est le match nul. Le gouvernement, ne voulant pas prendre le risque de choisir le mauvais cheval, lance un appel d’offre auprès des think-tanks pour obtenir un argumentaire qui fera la différence, et qu’il pourra utiliser dans la presse. La proposition qui parviendra le mieux a rassembler au-delà de son camp servira de ligne directrice pour le nouveau projet de loi.

 Le gouvernement, attentif à l’intégrité du sens des mots, a pris la décision qui empêchera selon lui, toute tentative de récupération : les argumentaires produits seront la propriété du gouvernement.

 

Le résultat, après seulement 1h de travail !

 Communiqué Pro-copyright

 A l’heure où la diffusion des contenus n’a jamais été aussi chahutée, et dans un contexte économique particulièrement menaçant pour la Culture, il est plus que jamais nécessaire de remettre au cœur du débat la valeur de la création, et d’imaginer de nouveaux possibles. Garants de la construction et de la diffusion des œuvres et de la culture dans le temps, formant un patrimoine commun, nous devons plus que jamais nous interroger sur la liberté des usages, sur l’interaction entre les auteurs et leur public, sur l’organisation enfin de la convivialité des contenus.

 Nous devons investir l’utopie concrète de l’éducation du goût et d’un écosystème réinventé garant d’un dialogue entre égaux dans le cadre d’un modèle économique pérenne. Fort de notre longue expérience, nous invitons à une réinvention de la tradition dans laquelle pourraient s’épanouir la diffusion d’une Culture commune, partagée et de qualité.

 Communiqué Pro-copyleft

 Le modèle « Open » est un modèle actif et dynamique. Moins d’intermédiaires assure au modèle copyleft une réactivité incomparable, idéal par exemple dans le monde du développement que le succès entrepreuneurial de Red Hat illustre bien. Dans le monde de la culture, cela assurerait une meilleure rémunération des artistes. Vous nous direz que c’est vous qui les avez découverts, mais c’était avant l’avènement technologique d’Internet dont vous n’avez su vous accomoder, vous réfugiant dans la censure. Ne parlons même pas des circuits courts offerts par le modèle open, et encore moins de l’enrôlement forcé dans la SACEM, un trust contraire aux directives européennes pour qu’un artiste puisse conserver la main sur son existence d’auteur.

 Mais le modèle Open lutte contre l’assistanat, celui des rond-de-cuir au sommet des pyramides, car les coopératives et les associations ne rémunèrent que les acteurs. Quelle est donc la plus-value d’un Pascal Nègre en commentateur de l’Hadopi ? Nous ajoutons que le dynamisme économique est dans le camp des coopératives, la preuve est la loi-cadre voulue par François Hollande qui arrive à grands pas.

 Le modèle Open vous sauvera de vous-même, car aucune des sociétés qui siège ici ne souhaiterait voir l’un de ses dits confrères l’emporter sur tous avec un format propriétaire et fermé. Car le modèle ouvert, nous le répétons, luttre contre les trusts… Souvenez-vous de Microsoft !

 Et toutes ces choses que nous dénonçons, votre loi Hadopi en fait, tout simplement, le nid.

 Et quelques remarques savoureuses du débat qui a suivi :

 « - Ca fait 2 siècles que nous sommes les protecteurs du droit d’auteur, nous sommes les enfants de Beaumarchais !

- Non, vous êtes des dinosaures, et vous allez disparaître, comme les maréchaux ferrands : de vivants plaintifs, ils sont devenus fossiles muets »

 « - le Do It Yourself est l’avenir !

- C’est sans doute l’avenir, mais avez-vous expliqué à vos artistes que dans l’optique DIY sans intermédiaires, ils allaient coller les affiches de leurs concerts eux-mêmes ? »

 « Culture ouverte, pas offerte ! »

 

Merci à l’équipe de l’OBC pour son organisation et aux chouettes participants de l’atelier. Nous remettrons ça lors du prochain OBC !

05. mars 2013 par admin
Catégories: INGREDIENTS | Tags: , , , , | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *