La parole est à l’accusé – LAPAC

la parole est a l'accuse - la rotativeL’association LAPAC a été fondée en 2009 sur l’impulsion d’Hélène Castel afin d’aider la prise de parole des prévenus dans leur procès. En janvier 2013 le projet pilote a débuté à la maison d’arrêt de la Santé à Paris.

Au cours du processus pénal, la parole est déterminante pour la personne poursuivie. Celle-ci est jugée non seulement sur les faits incriminés, mais aussi largement sur ce qu’elle en dit et sur sa personnalité. C’est pourquoi Lapac propose un accompagnement à la fois collectif et individualisé des détenus intéressés afin qu’ils développent les capacités d’écoute et d’expression nécessaires pour devenir sujet à part entière lors des audiences qui les attendent.

Les deux sessions du projet pilote viennent de se dérouler à la maison d’arrêt de la Santé à Paris (année 2013). La Rotative travaille avec Lapac à la rédaction d’un rapport que nous publierons afin de préparer le développement de ce projet à plus grande échelle au sein des maisons d’arrêt, et d’amorcer le débat sur le lien entre la parole et le sens de la peine avec les acteurs du monde judiciaire et carcéral.

Dernières interventions publiques de LAPAC :

-Revue Prison Justice (Farapej), jan 2014

-Journées Nationales Prison (Génépi), déc 2013

-Enjeux d’enfants, nov 2013

-Pierre Victor Tournier, Séminaire APCARS, nov 2013

-Revue Dedans Dehors (OIP), mars 2013

 

01. décembre 2013 par admin
Catégories: LA PAROLE EST A L'ACCUSE | Tags: , , , , | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *